ZAC Mantes-Université Gare

Mantes-La-Jolie / Yvelines / 2018

Situé au sud des voies ferrées de la ligne Paris-Le Havre, le secteur Mantes-Université Gare est occupé dans sa partie centrale par la Halle Sulzer, bâtiment industriel anciennement dédié à l’assemblage de moteurs de bateaux. L’arrivée de la ligne Eole à Mantes-la-Jolie en 2024 insuffle une nouvelle dynamique de développement qui s’attaque à la question du rééquilibrage nord/sud de la gare et à la définition d’un pôle adapté à l’échelle territoire.

Le nouveau quartier met l’accent sur une programmation habitat/activité dans un cadre résolument tourné vers le piéton, où des cheminements simplifiés et des espaces publics qualitatifs participent au confort d’usage du projet de pôle d‘échange multimodal. La nouvelle dimension métropolitaine du pôle gare s’accompagne d’une dédensification des fonctions de mobilité afin d’améliorer la lisibilité des espaces : création d’un parking relais, station bus, nouveau parvis de gare. La recomposition du maillage viaire permet de répartir les flux de façon plus cohérente et de soulager les axes actuellement encombrés en supprimant les situations d’impasses et de demi-tour.

La Halle Sulzer est un point d’attrait majeur de la ZAC. De 300m de longueur pour 30m de largeur, elle est incontournable, perceptible depuis de nombreux points de vue dans la ville et depuis les trains traversant Mantes. Ancien site d’activité pour de nombreux Mantois, elle est dotée d’une forte valeur symbolique. Par sa structure comme par la présence d’anciens ponts roulants, elle témoigne d’une architecture industrielle, au caractère fort et marqueur identitaire du site.

Ce patrimoine architectural constitue un atout singulier pour la ZAC Mantes-Universités. Aujourd’hui désaffectée et dépourvue d’usage, elle représente un fort potentiel mais suscite également une forte attente auprès des Mantois. Il s’agit donc de valoriser cette surface, d’en révéler les qualités architecturales et de recréer un lieu à la mesure de l’attachement des habitants. La halle est conçue pour accueillir en son centre un grand jardin couvert tirant profit de la luminosité apportée par la suppression des façades latérales de la halle et de la présence des anciennes fosses. Une végétation luxuriante est implantée sous forme « d’îles » mêlant arbres à grand développement, arbustes et vivaces. De part et d’autre du jardin, sous la structure réhabilitée, viennent s’insérer des programmes universitaires, des équipements ainsi qu’une multitude d’usages habitant les espaces partagés.

Haut de page