Pôle Gare Sud

Angers / Maine-et-Loire / 2020

À vocation principalement économique, le pôle Gare s’inscrit dans la ville en répondant à différents enjeux. Sa proximité avec la Gare Saint-Laud et l’hyper-centre d’Angers, ainsi que son ouverture sur le grand paysage en font un site de projet d’intérêt communautaire à fortes potentialités.

À l’issue du diagnostic urbain et paysager, les orientations d’aménagement se définissent comme suit:

  • Valoriser les espaces publics majeurs,
  • Hiérarchiser le réseau viaire et requalifier les carrefours
  • Installer les bureaux le long du réseau ferré et développer une façade crénelée visible au lointain,
  • Implanter les logements en respectant le gabarit du quartier côté Sud,
  • Offrir un parc de proximité généreux et des équipements au cœur du dispositif,
  • Traiter les franges ferroviaires et créer des percées visuelles sur le grand paysage.

Le projet introduit une forte mixité programmatique (typologies adaptées au contexte urbain – bureaux, logements, commerces, équipements) afin d’équilibrer fonctionnellement le quartier et d’inscrire durablement le site dans le temps. Le projet se développe dans le souci d’une intégration urbaine et paysagère mesurée et contextuelle par :

  • une diversité morphologique,
  • le traitement des limites,
  • le désenclavement et la création de repères urbains structurants.

Le plan programme intègre 38 000 m² de bureaux, 27 400 m² de logements et logements-ateliers, 4 600 m² pour un hôtel et des commerces et 1 300 m² sont dédiés à des équipements de proximité. D’une manière générale, le projet d’aménagement prend en compte la dimension environnementale afin de constituer un quartier phare et ambitieux. Les immeubles de bureaux seront conçus dans ce sens (ventilation naturelle, puits canadien, récupération des eaux pluviales…). Les logements programmés sont répartis selon trois typologies : individuels, intermédiaires et petits collectifs. Une étude poussée sur la densité future du quartier et l’implantation des logements selon les vues, l’ensoleillement et les bureaux à proximité a été menée. La Place Giffard Langevin est confortée en tant que porte d’entrée piétonne privilégiée du quartier par la requalification de la passerelle piétonne enjambant l’emprise ferroviaire. Le parti d’aménagement valorise un parc urbain en cœur de quartier (3 800 m²) sur lequel donnent à la fois les logements individuels, la pépinière d’artistes, l’hôtel et l’équipement de proximité. De plus, tous les îlots sont dotés en leur cœur d’espaces végétalisés, répartis entre les jardins privatifs des logements intermédiaires et les toitures terrasses plantées au droit des bureaux. Les franges ferroviaires situées le long de la rue Fulton seront traitées en promenade plantée.

Voir également

Haut de page