Institut Jean Lamour

Nancy / Meurthe-et-Moselle / 2015

L’Institut Jean Lamour (IJL) est situé sur le pôle universitaire Artem : promenade urbaine de 700 m de longueur à la mesure des grands tracés nancéens – place Stanislas, place Carrière ou cours Léopold – mutualisant dans un véritable morceau de ville les savoirs faire des écoles des Mines (ENSMN), d’art (ENSAN), de commerce (ICN) et d’administration (IAE).

L’IJL réunit sur un seul site 550 chercheurs de cinq laboratoires nancéiens fusionnés en 2009. Il rassemble ainsi une large palette de thématiques de la science des matériaux : métallurgie, plasmas, surfaces, nanomatériaux, électronique. Il dispose d’un parc instrumental exceptionnel permettant d’explorer la matière au niveau de l’atome. L’IJL abrite également un instrument unique au monde : le plus long tube sous ultravide – 70m de long et un investissement de 13 millions d’euros – permettant l’élaboration de nouveaux matériaux pour la recherche fondamental ou le transfert de technologies vers les mondes du micro-électronique, du photovoltaïque ou du médical.

Pour ce projet d’envergure européenne, ANMA a conçu un outil hors du commun de plus de 28 000m² sur 6 niveaux, composé de 3 patios, 3km de circulations, 800 salles dont 240 laboratoires et 350 bureaux et comptant plus de 1 000 m² de salles blanches, 70 gaz alimentant les instruments scientifiques, 42 hottes, 77 sorbonnes, 5 boucles de refroidissement et 57 dalles anti-vibratiles.

Chercheurs et futurs utilisateurs ont été associés au processus de conception tout au long du projet : un dialogue permanent entre la communauté scientifique et l’équipe de maîtrise d’œuvre a permis la réalisation d’une usine de haute technologie dotée de près de 1 800 instruments scientifiques ultrasensibles.

Pour s’assurer que les chercheurs disposent dans le temps d’un outil adaptable et qui reste à la pointe de la technologie, il a fallu concevoir un instrument pouvant accueillir un spectre très large d’expérimentations. L’IJL propose ainsi des capacités d’accueil inhabituelles et répond à des exigences techniques, fonctionnelles et sécuritaires extrêmement strictes.

L’institut est composé de deux bâtiments en proue traités comme les maisons signes du campus Artem. Il se prolonge par deux longues nefs qui communiquent entre elles par de larges corridors et trois patios intérieurs plantés. A l’esthétique de recherche industrielle des panneaux extérieurs aluminium ondulé noir-vert répond l’ambiance plus chaleureuse des tons ocre des patios.

Concevoir l’IJL a été pour ANMA un voyage extrêmement intéressant dans l’univers de la science. A Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, alors de rappeler lors de l’inauguration de l’institut que « L’IJL et le campus ARTEM sont les figures de proue de l’écosystème d’innovation lorrain ».

Voir également

Haut de page