Halle Sernam

Pau / Pyrénées-Atlantiques / 2021

Située en contrebas de la ville de Pau, bordant les voies ferrées dans le prolongement de la gare, la halle Sernam est un bâtiment identitaire qui ouvre sur un site exceptionnel en devenir : les rives du Gave. Dévoilant les horizons palois, un paysage-patrimoine de vues sur les Pyrénées et le ripisylve de la confluence de l’Ousse et du Gave, il accueillait historiquement des activités industrielles et prendra la forme demain d’un nouveau quartier de mixité de programmatique. La halle Sernam, transformée en tiers-lieu, est la porte d’entrée d’une longue promenade urbaine qui pourrait relier le centre historique de la ville haute au stade des Eaux Vives par l’ancien site industriel.

Ce projet de réhabilitation est celui du travail de la finesse structurelle et du cloisonnement modulaire. Ainsi, aucune nouvelle charge structurelle n’est apportée à la structure existante et les volumes réalisés sous la voûte en sont totalement désolidarisés. Un dialogue est établi avec la courbe des arcs béton par un jeu d’insertion de « boîtes » sous le volume voûté selon de longues lignes sinusoïdales. Tous les puits zénithaux sont conservés et les nouveaux volumes sont largement vitrés, protégés par des brises-soleil et prolongés par une marquise en lame de verre.

Le projet propose quatre grandes typologies d’espaces – un pôle économies créatives, un restaurant, un espace événementiel et un skate-park – reliés en RDC et R+1 par un mail créatif, parcours d’échanges et de rencontres s’élargissant sous les voûtes en terrasses modulables. A l’étage, la totalité des espaces sont ainsi cloisonnés avec des panneaux facilement démontables et garantissent souplesse d’utilisation et modularité du projet.

L’intégration des boîtes isolées sous la structure de la voûté béton existante permet la réalisation au centre d’un espace interclimatique en ventilation naturelle. Elle est assurée par la circulation d’air des bureaux en RDC et R+1 vers les lanterneaux à soufflets en toiture et complétée par des poutres froides passives fonctionnant par convection naturelle. En été, celles-ci sont rafraîchies par un système adiabatique d’échangeur en plaque au niveau du ruisseau de l’Ousse : une solution 100% naturelle et économique qui garantit un air sain et confortable.

Back to Top