L’urbanisme Négocié. Bordeaux, les bassins à flot

Couverture de la publication

Les Bassins à flot, l’une des emprises industrielles majestueuses de Bordeaux, font l’objet d’un projet urbain de grande ampleur. S’y croisent les meilleurs architectes et urbanistes dans le cadre d’un Atelier de négociation des projets et des idées, une première qui renouvelle la concertation urbaine. Cet ouvrage dévoile le disque dur d’un des projets urbains français les plus expérimentaux et explique comment, et pourquoi, l’urbanisme peut et doit se négocier.
Depuis deux décennies, Bordeaux se vit comme un laboratoire urbain et s’installe au rang des grandes métropoles européennes. Innovant de part et d’autre de la Garonne, elle se développe quartier par quartier, reconquête par reconquête. À mesure qu’il sort de terre, le projet des Bassins à flot devient l’un des emblèmes de ce rayonnement. La Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole y démontrent qu’il est possible de faire la ville autrement, en misant sur l’intelligence collective et sur des modes de faire en rupture avec les schémas classiques : l’Atelier des Bassins à flot, proposé et installé par l’architecte urbaniste Nicolas Michelin, concrétise cette nouvelle approche. Un outil singulier entièrement dédié à la co-construction d’un quartier alliant identité territoriale, qualité urbaine et architecturale.

“ C’est cela l’urbanisme de projet, loin du chantage, loin du marchandage, loin du commerce de mètres carrés de surface de planchers. »
Michèle Larüe-Charlus, directeur général de l’aménagement de Bordeaux Métropole

“ On ne le dira jamais assez : la nouvelle façon de faire, dite de l’urbanisme négocié, est un engagement humain pour défendre l’intérêt public et la qualité urbaine.”
Nicolas Michelin, fondateur de l’agence ANMA

Voir également

Haut de page