Théâtre et Conservatoire de musique

Châtenay-Malabry / Hauts-de-Seine / 2008

Le programme de ce pôle culturel regroupe trois entités distinctes : le théâtre, le conservatoire de musique et de danse et le café musique. Le projet se développe selon un dispositif centré qui crée un bâti­ment unitaire en dialogue avec l’architecture existante : l’ancienne aile de l’usine d’incinération conservée pour accueillir le foyer. Cette composition exprime la diversité des activités tout en marquant l’unité du pôle culturel.

La salle de spectacle est placée au centre d’un ensemble constitué par l’ancienne usine et les nouveaux volumes disposés « en cascade » qui abritent les espaces d’accueil du théâtre, les salles du conser­vatoire et celles des musiques actuelles. Les circula­tions sont fédérées par une rue intérieure couverte d’une verrière colorée entre la salle et les bâtiments de chaque entité.

La salle de spectacle d’une capacité de 550 places assises constitue un repère pour les utilisateurs du pôle culturel. Ses parois habillées de panneaux de bois intègrent le traitement acoustique. Les locaux tech­niques – dépôt des décors, stockage du matériel, sont répartis autour de la cage de scène, en liaison directe avec le quai de livraison. La salle de répétition est placée à l’arrière de la cage de scène et au-dessus sont répartis le catering et les loges. Le conservatoire et son audito­rium occupent l’aile de l’extension qui vient refermer la cour. Les façades sont traitées avec un enduit coloré qui fait référence à la Butte Rouge voisine. Le volume doré de la cage de scène signale l’équipement.

Le parvis du théâtre unifie les différences de niveau par un même matériau afin de créer une séquence particulière dans l’aménagement linéaire du nouveau boulevard urbain.

Haut de page