Théâtre des Quartiers d’Ivry

Ivry-Sur-Seine / Val-de-Marne / 2012

Le projet du Théâtre des Quartiers d’Ivry s’intègre au site de la Manufacture des Œillets dans un processus de continuité, sans rupture avec l’identité industrielle du lieu et le caractère évolutif du site qui a connu une transformation progressive depuis 1894 liée au progrès industriel et aux changements d’usages.Le programme du Théâtre des Quartiers d’Ivry s’inscrit dans cette mutation et fournit l’opportunité de valoriser ce patrimoine architectural en rétablissant un équilibre dans la composition. Afin de répondre au plus près à la flexibilité demandée pour cet équipement tout en conservant les qualités spatiales de la grande halle, un volume vertical est construit en extension. Ce parti radical assure un fonctionnement optimal de la salle de spectacle, préserve l’identité de la halle et recompose un ensemble stable et à l’échelle du site. Il fait signe dans la ville en affirmant une identité culturelle et artistique.La verticalité de ce nouveau volume résulte d’une stratégie claire : insérer la salle transformable dans l’aile nord, conserver l’intégrité de la halle centrale, préserver la volumétrie de l’aile sud (Halle des Œillets), en réunissant dans l’extension la logistique et le studio.
La halle centrale poursuit sa vocation première d’espace d’entrée et de distribution ; la grande verrière caractérise ce volume vertical dans lequel se déploie un système d’escaliers, de passerelles et de mezzanines métalliques.
La Halle des Œillets, lieu de vie et de convivialité du CDN, conserve sa volumétrie brute. Le grand vide polyvalent est centre d’échanges entre visiteurs, utilisateurs, équipes artistiques et techniques. C’est un lieu totalement flexible et modulable, ouvert à plusieurs types d’usages : lectures et débats, spectacles éphémères, bar/cafeteria, performances et installations artistiques, expositions… Dans la halle centrale et la Halle des Œillets dont les structures d’origine sont intégralement conservées, l’espace est simplement rythmé par quelques volumes et pièces de mobilier en bois déposés dans la halle comme des « objets trouvés ». Une partie de ces « objets » est fixe (banque d’accueil, bureau, vestiaires, bar, sanitaires), alors que les autres sont mobiles et modulables (espace de vente et de librairie, meubles de la cafétéria, panneaux de signalétique…). Une grande fenêtre percée dans le mur en parpaing ouvre une perspective entre la halle centrale, la Halle des Œillets et la régie de la salle transformable, une sorte de « théâtre dans le théâtre ».
La liaison est directe et fluide entre la Halle des Œillets et le Bâtiment Américain qui abrite l’atelier de pratiques théâtrales et les bureaux de gestion du théâtre.
La grande salle transformable, organe vital du CDN, s’insère comme un « boîte technique » dans l’aile nord. Afin de préserver au maximum la structure existante et d’optimiser le volume scéno-technique, le projet prévoit de désaxer la salle : côté parvis, la mezzanine conserve sa profondeur actuelle, alors que du côté opposé la profondeur est diminuée de 2/3. Cette disposition garantit une profondeur utile aux espaces le long de la façade et une circulation constante en périphérie de la salle. L’arrière scène, glissée dans l’extension, prolonge l’espace de la scène et possède son propre grill. Cette continuité qui procure une profondeur supplémentaire à la salle, accroit les possibilités en termes de typologies scéno-techniques.
L’extension abrite outre l’arrière scène, le programme technique nécessaire au fonctionnement de la salle transformable (transit et logistique). Au dernier niveau, la salle de répétition est visible depuis le parvis par une large baie vitrée ouverte au sud-est, cette loggia offre un espace extérieur de détente aux utilisateurs de cet espace de travail.

Le projet préserve les caractéristiques constituant l’intérêt esthétique et historique des bâtiments existants, minimise les démolitions, et offrant un équipement théâtral convivial, performant et évolutif qui saura s’adapter à des situations futures.

Voir également

Haut de page