Skysail [Tour Phare]

Puteaux / Hauts-de-Seine / 2006

Skysail est une tour hybride, profilée en lignes continues. Elle apparait comme une grande voile tendue qui capte les énergies solaires et éoliennes. C’est une tour environnementale économe en énergie. Elle s’inscrit de manière subtile dans le plan de la Défense, en occupant la diagonale du terrain d’assiette. Elle libère le sol, grâce a une empreinte minimale, favorisant la relation avec le Faubourg de l’Arche.

D’une hauteur de 350 m, la tour est percée d’une arche dorée formée par des étagements inverses. Un grand porte-à-faux de 50 m de haut se projette en direction du CNIT. Au-dessus, une longue terrasse restaurant est aménagée en balcon dans un pli des étages. La perception de la tour change selon les points de vue.

Sa géométrie est complexe alliant courbes et verticales. De profil, elle prend l’allure d’un grand escalier babélien. L’arête est constituée d’une succession de serres qui captent le vent ; l’air est ensuite reparti dans les faux plafonds. Cette ventilation naturelle s’accompagne d’une aération par la façade double peau.

Les plateaux de bureaux sont flexibles, généreusement éclaires par de larges bandes vitrées protégées par un système de brise-soleil a lames. La structure est hybride métal et béton (noyau central en b.a., et planchers mixtes). Les façades porteuses sont constituées d’une résille de poteaux acier qui s’inclinent légèrement suivant la géométrie. La tour est économe en énergie. Toutes les façades ensoleillées sont équipées de capteurs photovoltaïques imprimes sur les bandeaux d’étage. La nuit, la tour s’éclaire grâce à cette énergie captée.

Haut de page