Progrès Logements

Morsang-Sur-Orge / Essonne / 2018

L’aménagement de la parcelle rue du progrès à Morsang-sur-Orge a fait l’objet d’une étude détaillée, de grande qualité menée par l’agence d’urbanisme DMP.
Le plan masse exprimait la volonté de créer des ruptures d’alignement sur la rue du progrès pour casser l’effet barre des bâtiments existants. Pour ce faire nous avons tracé des passages piétons privés perpendiculaires à la voie, qui ponctuent l’élévation du linéaire de la rue. Ces passages permettent de créer un accès direct et des adressages sur rue pour tous les immeubles situés à l’arrière de la parcelle. Cette disposition urbaine, évite l’effet « entrée par l’arrière » et elle introduit le thème de l’alternance, entre cours et jardins structurant le nouveau paysage urbain.
Deux grandes cours composées entre les individuels et les intermédiaires sont de véritables jardins intérieurs. Un paysage très qualitatif et contemplatif s’installe ainsi au cœur du projet. Deux espaces potagers sont aménagés en bordure de ces jardins. Ces espaces partagés sont orientés au sud et font le lien avec le quartier de la rue de la Cure d’Air.
Nous avons aménagé un jardin central de manière ouverte, en préservant les arbres existant et en introduisant des usages collectifs comme des jeux d’enfant et des espaces de repos. Grâce aux passages créés sur la rue du progrès, les accès aux collectifs se sont font pas par le square. Ceci permet de préserver les usages et les limites spécifiques de cet espace public.
L’ensemble de logements se compose de plusieurs typologies : individuels, intermédiaires, collectifs. Nous n’avons pas voulu un traitement uniforme pour cet ensemble: Chaque bâtiment exprime sa spécificité afin de créer une diversité volumétrique et plastique.
Le thème de la toiture à deux pentes avec de grandes baies centrées se retrouve à toutes les échelles, depuis les maisons individuelles jusqu’au faîtage haut des collectifs. Un « skyline dessiné sur mesure » est mis en place identifiant ce nouvel îlot, notamment depuis le carrefour rue du Docteur Roux ou celui côté rue Roger Salengro.
De même des contrastes de teintes et de couleurs par bâtiment sont proposés. Le matériau très qualitatif de façade, le béton matricé, est décliné en plusieurs teintes et plusieurs textures.
L’architecture des bâtiments est volontairement sobre et épurée. Elle reprend un « vocabulaire domestique » de qualité tel que : grandes baies de séjours (parfois en coulissant) et fenêtre complémentaire pour une autre orientation, allège basse à 60cm pour les chambres, fenêtres généreuses dans les cuisines, alignements des percements des espaces intérieurs vers l’extérieur, double hauteur dans les séjours (parfois sous charpente), larges balcons terrasses toujours de plain-pied avec l’intérieur, etc. Ce vocabulaire classique est décliné de manière contemporaine, c’est un ordinaire extra qui est recherché et non pas un extraordinaire de façade.
Ce projet adopte le principe constructif du double mur béton préfabriqué P2P. La face extérieure du mur est toujours impeccable car ce dernier est coulé à plat et matricé ou coloré à la demande. Nous avons pu élaborer des aspects de façades simples mais inattendues dans leur effets. Ce sont des effets « jumeaux », comme nous les avons nommés, des effets de croisement de matrices inversées d’un côté à l’autre des bâtiments. Les matrices inversées réagissent différemment à la lumière, leurs aspects changent et se contrastent plus ou moins fortement en fonction des heures de la journée. C’est un effet subtil donnant une grande diversité aux façades.

Voir également

Haut de page