Logements de l’Etang

Meaux / Seine-et-Marne / 2012

La ZAC de l’Étang aux Cygnes s’inscrit en bord de Marne, au sud-est de la ville de Meaux. Le lot Z13 représente un terrain de 4146m², situé le long de la zone naturelle composée d’étangs et de petits sentiers. Bordé par une nouvelle voie à sens unique au nord-est, un mail piéton vient délimiter la parcelle à l’ouest. Cette nouvelle ZAC se veut le prolongement de la ville de Meaux et le lien avec la zone naturelle longtemps délaissée. Au vu de la situation privilégiée de ce terrain, notre volonté est de décliner une opération qualitative répondant à des objectifs de satisfaction des besoins et modes de

vie des futurs habitants, d’environnement et de confort tout en valorisant le site et le quartier.

Le projet prévoit 46 logements, organisés en «U» autour d’un verger planté. L’accès se fait à partir de la nouvelle voie située à l’est de la parcelle. L’accès piéton se fait au centre et traverse le verger en contre bas. Des rampes permettent d’accéder à la partie haute du jardin dessiné par une pelouse. Des cheminements longent les parties privatives en rez-de-chaussée de l’immeuble et mènent les habitants aux circulations verticales à l’air libre. Le bâtiment est fractionné afin d’aménager deux percées visuelles et physiques reliant le verger à rez-de-chaussée à la zone naturelle située en rez-de-jardin, amenant l’habitant à une découverte progressive du paysage.

Le bâtiment se dessine à R+3 côté sud et nord et à R+1 côté sud uniquement entre les deux percées visuelles. Le niveau bas du fait de la topographie du terrain se développe sur rez-de-chaussée et rez-de-jardin.

La silhouette du bâtiment se veut légère et basse afin de ménager des transparences aux îlots voisins. Le projet de logements est pensé comme de l’habitat intermédiaire en proposant ponctuellement de l’individuel. Les logements sont tous traversant en proposant une vue sur l’étang, les plus grands T4 et T5 proposent des séjours en double hauteur. Ils possèdent tous des prolongements extérieurs privatifs. Les coursives sont généreuses et offrent un espace d’appropriation par chaque habitant.

Les façades extérieures en matériaux naturels marient la terre cuite en soubassement et le bois dans les étages supérieurs. De larges et hautes baies au droit des séjours en duplex offrent une vue principale sur l’étang depuis la pièce de vie. La toiture est traitée en toiture terrasse végétalisée permettant une meilleure rétention de l’eau et isolation thermique. Elle est complétée ponctuellement par des sheds recouverts de zinc accueillant les panneaux de production d’eau chaude sanitaire solaire.

Voir également

Haut de page