Logements Tri-Postal

Toulouse / Haute-Garonne / 2017

À l’échelle de la parcelle du Tri postal et de son environnement proche, le schéma de composition urbaine proposait deux scénarios. Ceux-ci se déclinent dans le respect des intentions urbaines et se distinguent par la valeur accordée ou non au bâtiment existant et à sa qualité architecturale et structurelle.

Le Scenario 1 proposait la démolition complète du bâti existant et présentait une nouvelle forme urbaine impliquant la création d’une voie de desserte.

Le Scénario 2 (scénario retenu) propose de reconvertir le bâtiment du Tri Postal et de tirer parti de la qualité structurelle de celui-ci. Des démolitions partielles pourront être opérées.

Le bâtiment du tri postal occupe le cœur de la parcelle sur une emprise de 6 226 m² environ. Les accès à la parcelle et au bâtiment se font à la fois depuis le chemin de Bordeblanche et du chemin de Ramelet Mundi. Une desserte interne encadre le bâtiment et permet l’accessibilité à toutes les ailes de celui-ci.

Aussi, divers espaces de stationnements s’organisent le long de cette desserte. Le bâtiment du tri postal est constitué de trois parties:

– Au Nord, une extension en rez-de-chaussée (structure métallique)

– un corps central sur deux niveaux (les ateliers de tri),

– une partie en R+3 consacrée aux bureaux et locaux annexes.

Autour du bâtiment, divers espaces verts plantées définissent les limites de la parcelle. La démolition de la partie centrale du bâtiment permet de libérer son cœur rend possible son aménagement. Les hauteurs existantes sous-poutres sur les deux niveaux permettent de créer deux dalles supplémentaires pour rendre le bâtiment habitable et intégrer ainsi une programmation en logements très diversifiées.

Les trois premiers niveaux sont ainsi dédiés à un parking silo intégré, au centre, et à des logements mono-orientés en duplex. Les logements à rez-de-chaussée bénéficient de jardins privatifs avec des accès indépendants. Des espaces inter-climatiques en extension de la structure existante (loggias, serres, vérandas) complètent ce dispositif et animent les façades Est et Ouest.

Au niveau du R+3, des logements traversants Est-Ouest donnent sur le jardin haut, aménagé au cœur du tri-postal. La création d’un niveau supplémentaire au R+4 est rendue possible grâce à la possibilité offerte par le règlement (PLU) de pouvoir développer 50 % de la SHON correspondante au niveau inférieur et ceci dans le cadre d’une intervention sur l’existant.

Autour du tri-postal et du jardin commun créé s’organisent des logements de typologies variées (habitat individuel, intermédiaires et collectifs) avec jardins privatifs. Des logements individuels en R+1 bordent la parcelle à l’Ouest et établissent et entretiennent le lien avec le bâti existant. À l’Est, le long du chemin de Bordeblanche, trois bâtiments collectifs en R+3 rythment la façade sur rue. Sur la parcelle au Nord du parvis, trois lots d’habitats diversifiés allant du R+3 au R+1 sont adressés sur la future desserte.

Voir également

Haut de page