Les Terrasses Bleues

Nanterre / Hauts-de-Seine / 2013

La caractéristique fondamentale des terrasses de Nanterre (outre le relief) est leur aspect asymétrique. Les 17 parterres qui constituent cette remarquable unité « urbaine-paysagère », sont bordées différemment, avec des immeubles existants et en projet. Nous avons mis en scène trois grandes césures qui viennent ponctuer les volumes des logements. Notre parti urbain est celui de la mise en scène d’une perspective contrastée. L’immeuble de logements de la terrasse 10 est donc constitué de 4 volumes blancs, qui se découpent dans le ciel avec de légères inflexions. Côté Provinces Françaises, les volumes sont en retrait et légèrement infléchis suivant des angles doux qui accompagnent la linéarité de la promenade insolite. Côté terrasse, les volumes sont rythmés, et parfaitement identiques en façade. Ils diffèrent dans leur épaisseur car coupés en biais. Cet effet d’épaisseur biaise crée une tension dans la perspective mettant en scène de façon fine l’immeuble, face au bâtiment « monumental » du centre administratif départemental de Wogenscky. Entre ces 4 volumes hauts, nous avons placé 3 volumes plus bas venant couper l’effet linéaire et ponctuer la promenade insolite par des loggias d’angle et des jardins suspendus. Ces découpes permettent d’obtenir des logements avec des orientations multiples et des terrasses très profondes et ouvertes sur des vues privilégiées.La volumétrie particulière du projet répond  aux contraintes urbaines et permet une qualité de vie à l’intérieur de chaque logement.

Voir également

Haut de page