Le Ryo

La Roche-Sur-Yon / Vendée / 2012

Tout à la fois une vitrine de la créativité artistique yonnaise et levier de dynamisation de la culture à l’échelle de la ville et de la Région, le Pôle culturel se pose définitivement comme le nouveau lieu culturel interdisciplinaire vivant et convivial.

Le Ryo est un élément majeur du damier culturel Yonnais
S’inscrire au creux de l’îlot, préserver et révéler les éléments du patrimoine et de la mémoire vers une insertion la plus harmonieuse et subtile possible, est l’un des enjeux du projet.
L’architecture fait signal, mais elle est avant tout dessinée sur mesure, en fonction de cette histoire et du génie du lieu, tout en étant contemporaine. Le Pôle culturel s’ouvre en angle sur la rue du théâtre (rue Salvador Allende), du côté de la place Napoléon et se distingue dans la perspective de la rue par sa découpe creusée marquant son entrée. Du côté de la Place de la Vendée, il s’impose avec sa silhouette ciselée, comme un grand prisme texturé, rythmé par des ouvertures profondes en biseaux.
Le site de l’ancienne caserne de gendarmerie est réhabilité et accueillera la Maison des associations. Le projet du Pôle culturel vient refermer l’îlot et lui offre un centre, un cœur vivant, une cour intérieure habitée. La relation entre la façade arrière et la gendarmerie créé une tension qui converge vers cette cour plantée. Depuis la rue en empruntant les accès latéraux le parcours débouche soudain sur la cour que nous nommons salon urbain ; avec son côté monumental, elle crée un évènement intérieur et propose un espace d’expérimentation, qui pourra accueillir des programmations événementielles. Discrètement, elle se fait écho des cœurs des grands îlots napoléoniens, en provoquant une même surprise que celle de découvrir le patrimoine de ces cours intérieures.
L’accessibilité pour tous les publics, les scolaires notamment, est une préoccupation forte, nous souhaitons privilégiés les accès doux (piétons, vélos, transports en commun), des espaces de dépose minute ont néanmoins été aménagé. Nous espérons également que l’attraction créée par le Pôle culturel participera à l’animation et la dynamisation des rues qui ceinturent l’équipement.

Voir également

Haut de page