Esplanade Général de Gaulle [Parking]

Rennes / Ille-et-Vilaine / 2007

Le parc de stationnement Charles de Gaulle est situé sous l’esplanade éponyme, à proximité de la gare et du centre historique de Rennes. Programmé dans le cadre de l’opération d’aménagement de l’esplanade, ce parking a permis d’éliminer le stationnement de surface pour rendre la place aux piétons et aux manifestations temporaires.

Les contraintes de capacité en véhicules, de sur­charge admissible en surface et d’accès vers les diffé­rents équipements ont orienté vers un projet singulier qui comporte trois niveaux en sous-sol, reliés par deux rampes circulaires. Or la capacité du parking – 800 véhicules – obligeant à créer plusieurs cantonnements, le volume a été scindé en deux compartiments de sta­tionnement et un compartiment central uniquement dédié aux rampes de circulation des voitures. Cette disposition contribue à l’optimisation du nombre de places de stationnement en les regroupant en périphérie de chaque niveau, à proximité des sorties. La construc­tion est réalisée presqu’en totalité en béton, les dalles et les poutres de grande portée (16 m) ont été préfabri­quées, et les voiles de cantonnement coulés en place. Les deux rampes, respectivement ascendante et des­cendante, sont en dalle béton. Pour supporter chaque tablier, le parti a été de démultiplier les efforts en augmentant le nombre de poteaux. Ces poteaux acier de faible diamètre s’élèvent sur toute la hauteur de l’édifice. Le compartiment des rampes excluant tout stationnement, il devenait possible de laisser commu­niquer les niveaux, d’où cet effet de cathédrale avec une forêt de piliers et un vide central qui atteint 11 m de hauteur. Dans ce volume sur trois niveaux, sont mises en scène les deux rampes de circulation automobile entre lesquelles est glissée une passerelle piétonne. Un éclairage scénographique renforce le principe de verti­calité des poteaux et le monumentalise créant deux cylindres de lumière au centre des rampes. Au cœur de la rampe, un cercle de points lumineux dans le sol ren­voie aux motifs circulaires qui structurent l’esplanade.

Voir également

Haut de page