Entrepôt du port autonome

Bonneuil-Sur-Marne / Val-de-Marne / 2005

Le bâtiment qui s’inscrit dans l’alignement de la rue, face à la Darse, abrite deux entrepôts logistiques dans un volume unique qui reprend l’assise des construc­tions antérieures. La réglementation incendie imposant une division des volumes, cette contrainte se traduit par la construction d’un mur séparatif en croix. Ainsi, les deux entrepôts séparés par un mur mitoyen sont eux-mêmes subdivisés en deux cellules distinctes. Le mur périphérique en béton supporte une série de poteaux métalliques auxquels est fixée une façade en panneaux de polycarbonate. Cette enveloppe translu­cide en partie haute laisse pénétrer la lumière naturelle et allège l’impact visuel. En toiture, les bacs acier suf­fisent à rigidifier la structure métallique qui supporte la couverture, évitant un contreventement complémen­taire. Des ouvertures zénithales asservies assurent l’éclairage naturel des zones de stockage ainsi que le désenfumage. La hauteur libre de 9 m permet le stockage de palettes sur des rayonnages avec une surcharge au sol autorisée de 8 t/m².

Sur chacune des deux longues façades, est accolé un volume filant à rez-de-chaussée. En façade sud, cette bande abrite les locaux techniques. Au nord, ce long volume accueille les locaux administratifs. Accessibles depuis la rue par un sas vitré, les bureaux communiquent avec l’entrepôt par une porte coupe-feu. Le plateau comporte une série de boîtes identiques implantées parallèlement à la façade, qui abritent le back office : archives, reprographie, sanitaires, cuisine. Pour éviter tout faux plancher et faux plafond, une pou­tre caisson alimente en fluides les postes de travail et les boites du back office. Sur chacune des deux autres façades, six portes équipées de sas camions pour le déchargement sont abritées sous un auvent le long du quai de desserte.

Haut de page