Écoquartier Grand Est

Dijon / Côte-d'Or / 2020

Le Territoire Grand Est est un des secteurs de projet majeur du territoire dijonnais qui, par son urbanisation, traduira l’ambition urbaine et environnementale de la ville de Dijon et du Grand Dijon. Il se situe à l’entrée Sud-Est de la ville et englobe trois sites de projet : Mont-Blanc 1 et Mont-Blanc 2, situés autour de l’échangeur de l’Autoroute A39 et de la rocade N274 Georges Pompidou, et l’Écocité Jardin des Maraîchers, située plus à l’Ouest, sur le site des anciens abattoirs.

L’Écocité Jardin des Maraîchers, d’une surface d’environ 19 hectares, sera la première réalisation du territoire Grand Est. Sa vocation à devenir une cité jardin contemporaine, exemplaire en terme d’écologie, ainsi que son passé de zone de maraîchage lui ont donné son nom.

Pour qu’une ville durable et un éco-quartier puisse proposer des modes alternatifs de transports, les transports en commun doivent être renforcés grâce à une stratégie volontariste et incitative. Deux lignes de tramways sont en cours de réalisation dans la ville de Dijon : le tram A qui dessert le Nord et le territoire Grand Sud, le tram B qui part du centre et dessert l’Est. Sur ce dernier, la station «Campus» la plus proche de l’écocité, est située entre 15 et 20 minutes à pied. L’aménagement urbain permettra de se rendre à pied ou en vélo depuis le centre-ville jusqu’à l’entrée Sud-Est de la Ville, par des liaisons douces.

Le quartier reste accessible aux voitures, mais le traitement des voies ainsi que leur dimension permet un impact limité de la présence automobile au sein de l’écocité. Le maillage du quartier en modes doux est complété par des venelles qui sillonnent entre les îlots dans le sens Nord-Sud, les espaces sont souvent investis par les riverains. Elles deviennent des lieux partagés, des prolongations des espaces de vie, supports d’échanges et de lien social.

Du point de vue environnemental, l’eau sera en grande partie infiltrée directement dans le sol, acheminée vers le parc central par des noues paysagères, ou récupérée directement dans ces noues. Implantées le long des voies mixtes et venelles, elles agrémentent la déambulation par leur qualité paysagère.

L’objectif du projet d’aménagement est d’implanter les logements en cohérence avec une conception bioclimatique. Un raccordement au réseau de chaleur, créé par le Grand Dijon, est aussi privilégié. Tous les matériaux issus de la démolition des bâtiments existants seront au maximum réutilisés pour construire les structures de chaussée, etc. Le tri sélectif sera évidemment mis en place, avec des accès facilités aux espaces de stockage.

Le projet de l’Écocité Jardin des Maraîchers met en scène un partage de l’espace, à l’inverse d’une résidence fermée. Des espaces mutualisés, une diversité programmatique, sociale et générationnelle, et des espaces à vivre prônant la Haute Qualité d’Usage (HQU), y sont proposés, soit à l’échelle du quartier, soit à l’échelle de l’unité d’habitation.

Voir également

Haut de page