Écoquartier de l’ancienne Gare

Senlis / Oise / 2018

Le projet de l’écoquartier de la Gare à Senlis se propose de composer l’espace tout en s’intégrant dans la trame paysagère locale, qui est remarquable aux portes du Parc Naturel Régional.

Le projet s’insère dans un environnement où le patri­moine architectural est très présent : l’ancienne gare, les silos, l’ancien bâtiment de panification.

Le dessin du parvis est aujourd’hui composé par le bâtiment de l’ancienne banque de France, l’ancienne gare et ses annexes. Il est complété par un bâtiment de logements qui accueille au rez-de-chaussée une crèche de 40 berceaux, équipement public du projet. Dans une volonté d’animation de l’espace public, l’accès piéton au parc de stationnement se fait depuis le parvis. L’accès des voitures au parc de stationnement public et privé se trouve dès l’entrée de l’îlot au Sud et se fait par une rampe largement plantée. Les logements s’organisent ensuite en unités de voisinage.

Elles forment un U. Une unité de voisinage se compose de deux bâtiments de logements placés perpendiculai­rement à la voie verte réunis par un volume bas indé­pendant accueillant les espaces communs, locaux vélos, boites à lettres. Ce petit volume vient à l’alignement sur la voie de desserte et s’intercale entre les maisons de ville, premier volume des bâtiments de logements.

En face du parvis des anciens silos se positionne un bâtiment en retrait et parallèle à la voie verte. Enfin, le dernier bâtiment situé à l’Est de l’îlot propose une forme différente et autonome. Notre volonté est de diversifier tout en conservant une harmonie sur l’ensemble de l’îlot. L’épannelage des toitures se fait graduellement du Sud vers le Nord. Le décalage des nus de façades sur la voie verte permet d’intégrer des jardins d’hiver et d’offrir une façade animée sur celle-ci.

Le jeu des toitures dessine une ligne d’horizon découpée et animée qui varie en fonction du point de vue. Les villas disposent de terrasses accessibles au-dessus des maisons de ville. Le petit collectif est surmonté de toi­tures à deux pans et révèle des intérieurs avec une double hauteur dans les séjours.

Les volumes bâtis respectent les cônes de vues vers les éléments remarquables du site comme la cathédrale, l’église et la gare.

Haut de page